Le château Charle-Albert, dit la Maison Flamande, est un immeuble de style Néo-Renaissance flamande construit selon les plans de l'architecte Charle-Albert (1821-1889). Les travaux de construction ont commencé en 1870, achevés en 1887.

Le bâtiment est occupé par l'architecte lui-même. En 1892, le château est vendu et devient une école pour jeunes filles. De 1933 à 1973, il est la propriété du premier ministre belge Paul van Zeeland. Le château souffre fortement des bombardements durant la Seconde Guerre mondiale.  

01

Les incendies de 1981 et 1986 le ravagent et il est laissé à l'abandon. Les ruines font néanmoins l'objet d'une procédure de classement qui aboutit en 1988 sous la pression de citoyens préoccupés par la sauvegarde du patrimoine bruxellois.

L'immeuble est acquis en 1990 par la société Immo Charle-Albert, avec l'ambition de rénover le château et d'y accoler, à l'arrière, un immeuble de 3.500 m2 de bureaux. Un permis en ce sens est introduit fin du printemps 2004. Ce projet se heurte à la résistance des riverains et à diverses prescriptions et préoccupations liés à l'aménagement du territoire, à l'environnement (retombées pour la forêt de Soignes, le site Natura 2000 adjacent) et à la mobilité.

La société revend le château en avril 2012 à Don Luis Fidalgo, un Espagnol originaire de Majorque. Il entreprend de rendre au chateau son aspect d'origine et d'y mêler habitat (pour lui) et bureaux. Il entame une campagne de travaux pour 6 millions d'euros - dont 3.150.000 € de subsides de la Région bruxelloise. Les travaux sont achevés en automne 2014. Les lieux ne sont pas ouverts à la visite.

Le château est vendu fin mai 2017 à Thomas de Mevius et son épouse Valentine de Le Court. 

02

04b

Etape finale

D'après Wikipédia