À compter du règne de Victoria Ire du Royaume-Uni, les architectes anglais se divisent : il n'y a pas un seul style anglais qui régit les nouvelles constructions sur le territoire. Les architectes anglais cherchent chacun à développer de nouveaux styles en réutilisant des techniques de styles oubliés, notamment le gothique, la Renaissance, et d'autres. L'expression « architecture victorienne » est donc un terme générique qui regroupe tous les styles développés sous l'ère victorienne. Cette envie d'innover dans le domaine architectural est par ailleurs favorisée par les apports de la Révolution industrielle : avec elle, on dispose désormais de nouvelles techniques et on sait utiliser des matériaux très utiles, comme le fer ou l'acier, ce qui permet d'accélérer les chantiers.

z12 

Gare Saint-Pancras

Un des styles que l'on cherche beaucoup à réutiliser sous l'ère victorienne est le gothique médiéval. Un style apparaît : le néo-gothique. Il s'inscrit dans le mouvement intellectuel du romantisme et souhaite retrouver une identité nationale dans l'architecture, perdue avec l'utilisation de styles antiques qui ne concernaient pas l'Angleterre mais les Grecs et les Romains ainsi que leurs colonies. Le gothique qui est devenu un réel emblème de l'Angleterre avec sa période de prospérité est le plus approprié (et bien que le style gothique originel ait été inventé en France). Ce néogothique est utilisé dans des universités telles que Cambridge ou Oxford, dans des châteaux tels que celui de Windsor, et dans des églises. Le bâtiment le plus emblématique de ce mouvement est certainement le palais de Westminster, construit par Charles Barry pour le parlement britannique. On trouve aussi la gare de Saint-Pancras de Londres construite en 1868 dont l'aspect insolite est permis par l'utilisation de briques rouges.

Parallèlement, s'est développé un style Queen Anne. Il s'agit cette fois-ci de lutter contre la construction massive de bâtiments sous l'impulsion de la noblesse et avec le soutien de la Révolution industrielle et de préférer l'édification de petites maisons avec des moyens locaux. On construit ainsi des maisons à colombages qui ont un aspect plus traditionnel en utilisant des harmonies différentes pour chaque village.

z13

Château de Windsor

Enfin, un style radicalement plus moderne apparaît avec l'utilisation de nouveaux matériaux offerts par la Révolution industrielle et l'utilisation de nouvelles techniques. Ainsi, sir Joseph Paxton a recours à la technique de la préfabrication pour construire le palais de Cristal uniquement constitué de verre et de fer ! De nombreux bâtiments de cette sorte sont édifiés : de vastes serres, de grands hangars...