Le « style Louis XIII » en architecture est un style de transition ; il reste très marqué par les styles des règnes précédents, mais poursuit le mouvement qui mènera au Classicisme du Grand Siècle. De la « seconde Renaissance », les architectes ont d'abord retenu une formule maniériste, où les volutes, les niches, les toitures pentues à la française, les lucarnes, les jambes de pierre et le contraste des matériaux (pierre, brique, ardoise) animent les bâtiments. La technique évolue également, les fenêtres ornées de grandes clés saillantes et appareillés en bossage s'agrandissent et surtout gagnent en verticalité ; ainsi, les meneaux de pierre, caractéristiques des architectures gothique et Renaissance, sont remplacés par des châssis de menuiserie.

14

Château de Clermont, Loire-Atlantique

Cependant, ils adoptent également les recherches d'unité et de grandeur que la Renaissance a favorisées en tant que « retour à l'antique ». Ils recherchent la simplicité des lignes ; le répertoire antique (colonnes, frontons courbes) se fait plus monumental.

Le style n'a cependant que peu d'exemples. En effet, le règne de Louis XIII étant caractérisé par d'innombrables guerres financées par les impôts des Français, et étant conscient de la peine qu'ils a à financer toutes les campagnes militaires, le roi refuse de leur imposer également le coût de nouveaux bâtiments car il aime son peuple et se voit particulièrement affecté quand ce dernier souffre. Quant aux nobles, potentiels constructeurs, ils imitent le roi...

15

Place des Vosges, Paris

La place des Vosges à Paris est emblématique de cette double tendance, à la fois charmante et pittoresque, et strictement régulière, presque sans ornementation. Inaugurée par le jeune Louis XIII, elle avait cependant été ordonnée par son père Henri IV.

D'après Wikipédia