Le château d'Arques est une ancienne maison forte, de la fin du XIIIe siècle, dans le département de l'Aude. Il fait partie des châteaux du pays cathare.

En 1231, après la prise du château de Termes durant la croisade contre les Albigeois, Simon IV de Montfort s'attaque à Arques. Après avoir brûlé le village, il donne cette partie du Razès à un de ses lieutenants, Pierre de Voisins. En 1284, Gilles de Voisins commence les travaux de construction du château. Il s'agit de défendre la vallée du Rialsès et de contrôler les voies de la transhumance qui mènent aux Corbières. En 1316, Gilles II de Voisins dit « Gilet » remanie et achève la construction du château.

02

En 1518, Françoise de Voisins, dernière héritière des Voisins, épouse Jean de Joyeuse auquel revient la baronnie d'Arques. Le château est alors délaissé au profit de Couiza. En 1575, le château est assiégé par les protestants et seul le donjon résiste à l'assaut.

À partir de la Révolution, le château tombe en ruine. Il est vendu comme bien national. Après son classement en 1887, il est rénové et reconstruit en partie, puis ouvert aux visiteurs.

L'enceinte presque carrée 51 × 55 mètres cerne le château avec une porte dotée d'un mâchicoulis ornée au sommet d'une clef de voûte aux armes de la famille de Voisins. De nombreux bâtiments devaient exister le long de l'enceinte. Subsistent deux tours-logis bien conservées.

Le donjon carré, haut de 25 mètres, est un chef-d'œuvre d'architecture militaire. Il comporte 4 niveaux desservis par un escalier à vis. Les différentes salles ont été construites avec un soin extrême. C'est un bon exemple des progrès des constructions militaires, désormais complexes et savantes, dans une zone stratégiquement sensible.

03

04

 

D'après Wikipédia